Eden

Forum en reconstruction ailleurs. Ne pas s'inscrire, s'il vous plait.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 A new beginning [Pv Violette Delilah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Joshua Kallevik
Elémentaliste Feu
Elémentaliste Feu
avatar


Messages : 28


Feuille de personnage
Element/Spécialisation : Feu / Simple
Rang / Profession: Arbitre
Relations:

MessageSujet: A new beginning [Pv Violette Delilah]   Mar 11 Mai - 5:30

Un bruit. Léger. Celui de son cœur qui bat. Le noir, tout autour de lui. Une respiration qui s’accélère. Puis il ouvre les yeux.

Blanc.

Partout, tellement que ça en devient aveuglant. Fermant les yeux un instant, il les ré ouvrit, fixant d’un air morne le plafond au dessus de lui. Ce n’était pas sa chambre; il n’était même dans aucune des pièces de sa maison, ou à tout le moins, aucune qu’il ne connaissait, ce qui voulait tout dire... Et ça, c’était quelque chose d’étrange. Déroutant, même. Surtout qu’il ne se souvenait pas d’avoir quitter sa chambre, la veille; même si, à bien y réfléchir, il n’arrivait pas à se souvenir de s’être simplement couché; à la place, il n’y avait qu’un immense trou, vide, sombre, confus. Un peu comme lorsque l’on perd connaissance, et que l’on se réveille le lendemain sans savoir ce qui c’est passé. Enfin, c’était à se demander si ce n’était pas le cas...

‘’Bon sang, mais qu’est-ce que...’’ se dit-il, ne finissant pas sa pensée; se redressant quelque peu, il prit appui sur ses coudes, s'asseyant à moitié dans le lit sur lequel il était étendu. Fronçant les sourcils, il détailla les alentours d’un air critique. Presque agacé. Il ne faisait aucun doute qu’il se trouvait dans une chambre d’hôpital; le seul problème était qu’il n’avait pas le moindre souvenir de comment il avait bien pu s’y rendre, et ce n'était pas comme s'il avait l'habitude d'avoir des perte de mémoires spontanées, non plus... ‘’Ah ah... Mes parents en ont eu marre de moi et m’ont vendu...’’ se dit-il, à moitié sérieux, ses lèvres s’étirant en un sourire ironique.

Jetant un rapide coup d’oeil à la fenêtre qui se trouvait à sa gauche, ses yeux se plissèrent légèrement; il ne reconnaissait pas le moins du monde l’endroit. Ce n’était pas sa ville, il aurait pu le jurer.


-Mais c’est quoi cette merde... marmonna-t-il d’une voix à peine perceptible.

Observant un instant les alentours il haussa un sourcil. On aurait presque pu voir un air perdu s’afficher sur son visage. Presque. Mais cela n’empêchait en rien qu’il l’était réellement. Et puis, depuis quand est-ce qu’on conservait ses vêtements, dans un hôpital? Parce que non, il ne portait pas ces affreuses ''robes'' qui ne tenaient en place par on ne sait quel miracle; et ça aussi, ce n'était pas normal, ou du moins, pas de ce qu'il en savait. Quelque chose, ici, ne tournait pas rond, et il sentait l’énervement le gagner alors qu’il n’arrivait pas à mettre le doigt sur ce qui n’allait pas. Retirant d’un geste lent la couverture qui le recouvrait, il croisa les bras sur sa poitrine, ses doigts pianotant presque nerveusement sur son bras. Une attitude défensive, aurait dit plusieurs. Ah! Il avait bien le droit de l’être, au regard de la situation dans laquelle il se trouvait. Après tout, ce n’était pas comme s’il était malade; il n’avait aucune raison de se trouver ici, n’est-ce pas...? Si jamais c’était encore un coup fourré de ses parents, il se promit qu’ils allaient en entendre parler... Après tout, ça ne se faisait pas de le balancer ici sans la moindre explication; m’enfin, si c’était vraiment le cas, il devait avouer qu’il ne pourrait pas se sentir réellement surpris.

Se figeant un instant, il cessa tout aussi sec de ressasser de ses pensées, en oubliant même de respirer; il avait l’impression d’avoir entendu un bruit, léger, non loin de là. Écoutant plus attentivement, une expression agacée s’afficha quelques secondes sur son visage. Des bruits de pas approchaient, se dirigeant probablement vers là où il se trouvait; ça ne pouvait signifier qu’une seule chose; quelqu’un approchait.

Et bientôt, il ne serait plus seul.

Laissant échapper une légère grimasse, il se passa une main dans les cheveux, les ébouriffant encore un peu plus qu'ils ne l'étaient déjà. ‘’Pas maintenant...’’ soupira-t-il intérieurement. Il n’avait pas envie de voir qui que ce soit. Encore plus qu’à l’habitude. Et pourtant, il savait qu’il ne pourrait y échapper. Se redressant un peu plus, il fixa d’un air morne, ennuyé, la seule porte de la chambre; de toute façon, il allait bien falloir que quelqu’un finisse par lui expliquer ce qu’il faisait ici, seul, dans cette chambre d’hôpital aseptisée, trop vide, trop blanche, trop silencieuse; autant bien que ce soit maintenant, le plus rapidement possible, qu'il en finisse enfin avec tout ça. Au moins, de cette façon, il allait pouvoir s’en aller. Partir de cet endroit artificiel, qu’il commençait déjà à détester.

Son visage devint inexpressif le temps d’un instant, avant qu’il ne baisse la tête, ses cheveux trop pâles tombant devant ses yeux violacés. Il resta immobile un moment, avant de relever la tête, un léger sourire sur les lèvres, tandis qu'il semblait presque se détendre, tout à coup. Qu’à cela ne tienne; tant pis s’il ne savait pas où il était et pourquoi il y était. Le jeu pouvait commencer.

Et puis, avec un peu de chance, cette personne inconnue allait pouvoir faire disparaître l'ennui qui commençait déjà à s'installer...



[HJ - Muh uh... J‘ai oublié de mettre les robots et j‘ai remarqué qu‘à la fin... :S C‘est grave? Si oui, juste à le dire, je vais éditer mon post >< *baka*]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Violette Delilah
Elémentaliste Air
Elémentaliste Air
avatar


Messages : 969


Feuille de personnage
Element/Spécialisation : Air/Simple
Rang / Profession: Coureuse
Relations:

MessageSujet: Re: A new beginning [Pv Violette Delilah]   Jeu 13 Mai - 15:35

[Il n'y a pas de problème si tu as oublié de mentionner les robots puisque ça se peut qu'ils ne t'aient pas rendu visite^^]

Violette Delilah marchait d'un pas mal assuré sur le carrelage propret du couloir de l'hôpital. Ses sandales blanches étaient trop grandes pour elle et lui procuraient une démarche de canard à la limite du ridicule tandis que son uniforme d'un blanc encore plus stérile lui grattait affreusement le dos.
C'est machinalement qu'elle plissait le bas de sa robe froissée lorsqu'une autre infirmière apparut à l'autre bout du corridor. La piètre Black Tiger s'empressa de baisser son petit chapeau sur son front pour cacher le voyant vert qu'elle ne possédait pas et fut prise d'une soudaine admiration pour le sol lorsque sa pseudo-collègue la frôla avant de s'éloigner.
Ici l'ambiance était plus calme que dans le hall et c'est seulement un androïde de passage ou quelques sanglots-gémissements qui pouvaient troubler la monotonie du paysage. Blanc, blanc, blanc.
Une porte claqua au loin et Violette se hâta d'accélérer le pas- du moins aussi vite que le lui permettaient ses chaussures. Pourquoi avait-elle troqué ses vêtements distingués -qui gisaient à présent dans un cagibi oublié aux tréfonds du bâtiment- pour cet uniforme d'infirmière d'une ringardise vulgaire ? Pour le comprendre, il faut remonter à quelques minutes précédemment...

Violette venait alors de franchir les portes vitrées de l'hôpital, un des bâtiments parmi les plus modernes de la ville. Dans cette ancienne cité médiévale, l'hôpital paraissait comme une tâche laiteuse et futuriste au milieu des vieilles maisons colorées bien que le bâtiment fut pourtant situé à son extrémité. Pourtant la jeune femme ne pensait pas que ce fut pour une simple raison d'harmonie architecturale que l'on l'ai mit ainsi à l'écart...
Toujours est-il qu'elle se trouvait dans le hall, un endroit qu'elle connaissait plutôt mal pour n'y être presque jamais venue. Alors quelle était donc la raison de sa visite d'aujourd'hui ? Tout simplement une sale corvée que lui avait confiée Adam Walker, son cousin ; endoctriner les petits nouveaux pour venir renflouer les rangs du clan. En réalité, c'était le bras-droit qui le lui avait demandé comme un service -et Violette ne pouvait pas manquer à ses devoirs envers le clan- mais elle savait que l'ordre descendait du sang de son sang, de la pourriture de sa chair qu'était son vénéré cousin et qu'il avait veillé à ce que ce soit elle qui le fasse, parce qu'il savait que cela l'aurait magnifiquement agacé. Et tout ceci indirectement bien sûr, comme il en avait l'habitude...
Parce que oui, elle était agacée en ce moment même. Les petits jeunes, c'est plutôt l'affaire des White Eagles d'habitude. Ils possèdent même des groupes d'accueillants qui "travaillent" ici rien que pour s'occuper d'eux, les rassurer et tous ces trucs psychologiques à la noix. D'ailleurs, c'était assez osé de l'envoyer recruter sur leur terrain, pensa la jeune femme. Et à ce propos, elle n'arrivait pas à comprendre comment ils pouvaient passer toutes leurs journées ici. Elle regarda autour d'elle. Dans le hall, ça grouillait de partout. Des médecins, des infirmières, se confondant avec des White Eagles sans compter le flot d'edeniens blessés ou soi-disant blessés qui venaient gémir leur douleur sur le comptoir. En plus, l'odeur puait l'aseptisant made in Eden.

La Tiger fronça les narines mais se reconcentra rapidement sur sa mission : les nouveaux. A quoi réfléchissait-elle déjà ? Ah oui, que ce n'était pas son truc mais plutôt le dada de ces volatiles à la crème. C'est encore naïf et assailli par les hormones, ça risque de pleurer quand elle leur annoncera qu'ils ont été enlevés de leur famille, ou bien de poser tout un tas de questions sur l'île auxquelles elle devra bien sûr répondre la vérité. C'est à dire aussi objectivement qu'elle est vierge et sans oublier d'insister discrètement sur le fait qu'un certain clan de Tigres dominait l'île et pouvait réaliser tous leurs besoins inassouvis.
C'est donc avec cette idée en tête que la jeune demoiselle se dirigea vers l'aile droite du bâtiment où se situaient les chambres. Ou plutôt c'était avec cette idée en tête qu'elle s'apprêtait à se diriger vers l'aile droite avant qu'un homme aux racines déployées ne lui barre le chemin. Décidément il ne manquait plus qu'un White Eagle Terre pour égayer cette journée parfaite...
"Où tu vas comme ça, la Teigneuse ? Cette aile est réservée aux membres du personnel et aux accueillants.
- Et toi, Mauvaise Herbe, tu entraves la voie publique.
- Qu'est-ce que tu manigances ici ? Tu veux corrompre nos nouveaux arrivants ?
- Oh, comme si tu avais lu dans mes pensées ! Veux-tu dégager du passage ?"


L'accueillant fut violemment poussé sur le côté sans que Violette l'eut touché et un androïde ayant senti l'attaque aérienne les interpela. L'homme leva les mains dans sa direction en signe de paix et la Black Tiger en profita pour passer. Alors que le robot criait de l'arrêter, Violette tourna à l'angle en cavalant. Une infirmière déboula devant elle et sans qu'elle eut le temps de comprendre qu'il fallait l'intercepter, Violette l'assomma d'un coup bien placé dans la nuque et ouvrit la porte qui se trouvait juste à côté. Elle l'entraîna avec elle et ferma la porte juste avant qu'une escadre de robots ne passe devant leur cachette sans s'arrêter.
Elles se trouvaient dans un cagibi exigu mais la jeune femme réussit à se déshabiller pour enfiler les vêtements de l'infirmière et c'est à présent sous cet accoutrement qu'elle avait réussi à se faufiler à l'étage, dans ce couloir désert où elle se trouvait actuellement. Au moins, avec ce déguisement, je suis bien tranquille, pensa-t-elle. Et puisqu'elle était censée être une agente de la santé, autant jouer le rôle jusqu'au bout et s'amuser un peu !

C'est sur cette pensée qu'elle ouvrit la porte qui se trouvait juste à sa gauche et entra dans la chambre. Elle verrouilla la porte et se retourna pour apercevoir un jeune garçon qui la dévisageait. Violette Delilah s'enquit d'un sourire édenté qui se voulait rassurant et demanda d'un ton faussement joyeux :

"Alors mon petit, bien dormi ?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eden-elementalistes.forums-rpg.com
Joshua Kallevik
Elémentaliste Feu
Elémentaliste Feu
avatar


Messages : 28


Feuille de personnage
Element/Spécialisation : Feu / Simple
Rang / Profession: Arbitre
Relations:

MessageSujet: Re: A new beginning [Pv Violette Delilah]   Ven 14 Mai - 21:42

[HJ - Bon, désolé, mon post est moche, mais je suis pressée, j‘ai pas trop le temps là là... *dois aller en cours*]


Les yeux posés sur la nouvelle arrivante, il la détailla rapidement du regard; elle était belle, assurément, et ne semblait pas beaucoup plus âgée que lui; d’une demi douzaine d‘années, peut-être, tout au plus. Néanmoins, il ne pouvait s'empêcher de trouver que l'uniforme blanc qu'elle portait ne lui allait pas particulièrement bien, comme si, sur elle, il était déplacé, lui donnant, sans qu'il ne sache pourquoi, un air un peu étrange. Il n'était... pas à sa place. Enfin, à moins que ce ne fut lui qui se faisait des idées; après tout, il avait l’impression que tout ce qui lui rappelait de près ou de loin l'endroit dans lequel il se trouvait présentement n‘allait que l‘énerver un peu plus; et probablement que ces espèces d'ensembles immaculés ne pouvait pas aller à tout le monde, non plus...

Son regard glissant une nouvelle fois vers le visage de la jeune femme, l'adolescent resta un moment fixé sur son sourire. Son sourire... Il rêvait, ou ça aussi, ça semblait étrangement anormal? Ou pas, qui sait... ''Ah ah... prend garde, tu deviens paranoïaque...'' se dit-il, cassant, écoutant d'une oreille distraite ce qu'elle lui disait; ce n'était, de toute manière, pas comme si c'était particulièrement important, après tout...

-
Mh... si on veut, merci... fit-il d'un ton léger en réponse à sa question, détournant les yeux dans une attitude mal à l‘aise, cessant d'observer l'infirmière devant lui.

''Keh... je vais lui en faire, des 'petit', moi...'' persifla-t-il intérieurement. Non, mais, de quoi elle se mêlait, celle-là? Et puis, elle n'en avait fort probablement rien à faire de savoir s'il avait 'bien dormit' ou non, de toute manière. ''Ridicule...'' Elle devait probablement se douter que la seule chose dont-il avait réellement envie, en cet instant, c'était de savoir ce qu'il foutait ici, dans cette chambre. Ah, mais qu'y pouvait-il... le protocole, sans doute...

Puis son regard dériva une fraction de seconde dans un mouvement à peine perceptible vers la porte de la chambre. Verrouillée. S'en détournant tout aussi rapidement, il se retint de froncer les sourcils; pourquoi avait-elle besoin de verrouiller la porte? Soit il devenait réellement paranoïaque, soit quelque chose clochait vraiment dans tout cela. ''Tsk...c'est quoi, elle a peur que je me sauve?'' grommela-t-il intérieurement. ''Ah ah, comme si...'' Quoi que... Il espérait qu'elle n'avait pas une raison légitime de le faire, et qu'elle ne souhaitait pas vraiment l'empêcher de partir de la pièce. ''Qui sait, ce sont peut-être des trafiquants d'êtres humains... Mouais, c'est ça, à d'autres... ''

Puis, tournant la tête, il regarda un moment par la fenêtre. Fenêtre qui s'ouvrait sur une ville à l'allure sortant, assurément, de l'ordinaire. Pour la première fois depuis qu'il c'était réveillé, il commença à se dire que, peut-être, il ne se trouvait tout simplement plus du tout près de sa ville. Il était peut-être... ailleurs... Avait-il quitté le pays? Si c’était le cas, cela ne rendait tout ça qu’encore plus... inhabituel.

Troublant.

Reportant finalement son attention sur la jeune femme aux yeux violets devant lui, ne voulant pas que cette dernière s'imagine qu'il l'ignorait - quoique, pour ce que ça pouvait bien lui faire... - il lui sourit, penchant la tête sur le côté. Ça ne servait à rien de s'énerver; de toute façon, cela n'allait rien changer à sa situation, et risquait simplement de le rendre de mauvaise humeur. Enfin, plus qu'il ne l'était déjà...

-
Vous... euh... vous êtes? Et avez-vous une idée de ce que je fais ici...? fit-il finalement dans un souffle, se passant une main dans les cheveux, l'air presque gêné.

Il en avait marre. Sincèrement. Qu'elle lui réponde, et qu'elle le laisse partir, tout simplement. Avec un peu de chance, ses parents allaient être occupés à autre chose, et il allait pouvoir s'en aller sans avoir à les croiser; ah, il n'allait certes pas s'en plaindre, ça c'était certain. Et puis, il trouvait que quelque chose, chez elle, semblait... étrange... comme si son 'intuition' lui disait qu'il valait mieux se méfier d'elle. Pourquoi? Une impression, vraie ou fausse, lui laissait présager qu'elle était peut-être plus dangereuse qu'elle ne le semblait. Ne dit-on pas qu'il ne faut jamais se fier aux premières impressions? Mais encore, ce n'était pas dans ses habitudes de se fier à une simple intuition; dans ces cas là, il n'y avait qu'une seule chose à faire. Attendre et voir. Voir si cela s'avérait vrai, ou s'il ne faisait chercher en vain là où il n'y avait rien du tout.

Enfin... il ne souhaitait plus qu'une seule chose; que cet entretient se termine au plus vite. Ce n'était qu'une perte de temps, et il avait bien mieux à faire que de rester assis sur un lit d'hôpital à regarder les secondes s'écouler sans rien faire... Ennuyant. ''Uh... comme si tu avais réellement quelque chose de mieux à faire, de toute façon...'' songea-t-il amèrement.



Dernière édition par Joshua Kallevik le Lun 7 Juin - 9:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Violette Delilah
Elémentaliste Air
Elémentaliste Air
avatar


Messages : 969


Feuille de personnage
Element/Spécialisation : Air/Simple
Rang / Profession: Coureuse
Relations:

MessageSujet: Re: A new beginning [Pv Violette Delilah]   Mer 2 Juin - 19:49

[Mes excuses pour cet affreux retard ^_^ ]

Le jeune garçon grommela une réponse aussi convaincante que la tenue immaculée de Violette mais celle-ci n'y prêta aucune attention. Quelle sorte d'importance cela pouvait-il avoir qu'il aie bien dormi ou pas ? La jeune femme lui avait en réalité posé cette question en réflexe au regard inquisiteur qu'il lui avait porté dès son arrivée. Elle n'était décidément pas à l'aise dans ses vêtements, au sens propre comme au figuré...
Elle remarqua cependant le regard fuyant de son interlocuteur qui lui fit aussitôt reprendre son assurance. Les yeux de son "patient" vinrent se tourner vers la fenêtre et contempler le paysage pittoresque de la ville qui devait sûrement lui paraître exotique. Violette porta également son regard dans la même direction et put apercevoir de là où elle se trouvait le sommet de l'horloge sur la place centrale et des silhouettes humaines planant dans le ciel sur des planches qui rayonnaient au soleil...

Le blanc de conversation fut bientôt interrompu par le garçon qui se retourna vers elle en lui adressant un sourire mi-niais mi-indifférent. Il lui demanda d'un ton hésitant :
"Vous... euh... vous êtes? Et avez-vous une idée de ce que je fais ici...?"

La jeune Black Tiger expira, décrispant ainsi ses épaules. L'entretien allait maintenant débuter. Elle s'approcha doucement du lit sur lequel le garçon était assis et répondit sans sourciller :

"Mon nom est Sarah Connor, je suis infirmière dans cet hôpital. Je suis chargée de m'occuper de ton cas -vu qu'apparemment aucun robot n'a eu le temps de le faire avant- et aussi des autres nouveaux qui sont arrivés comme toi ce matin. La ville que tu vois derrière la fenêtre, c'est Eden. Pas le jardin du Paradis mais pire...."

Violette s'interrompit. Elle n'avait aucune idée de comment s'y prendre pour lui expliquer en quelques phrases ce qu'elle avait mit des années à découvrir dans son intégralité. La question n'était pas de savoir quoi lui dire mais comment lui dire.. Comme ça, de but en blanc, comme la vérité simple et nue à laquelle on ne peut pas croire ? T'es plus sur Terre, gamin, t'as été enlevé, tu ne reverras plus jamais ce que t'as pu connaître. Ici tout ce que tu sais, tout ce qui t'as entouré, tout ce que tu as vécu pendant 16 ans ne vaut plus rien. Ici, tout le monde redémarre de zéro comme si un dieu quelconque avait appuyé sur le bouton Reset de ta vie. Là, t'es sur Eden, une île qui vole dans le ciel comme dans les dessins-animés à part que cette fois c'est la réalité. Ah et puis j'oubliais le plus important : t'es un élémentaliste qui contrôle un des quatre éléments de la Nature. L'eau, le feu, l'air ou la terre, l'essence d'un de ces éléments fait partie de toi à présent. En ce moment, tu dois sentir sa chaleur qui coule dans ton corps comme un long fleuve tranquille.. Mais tu la sentiras aussi fort lorsque l'eau se mettra soudainement à déborder, qu'elle t'emportera dans le courant, qu'elle te noiera dans ses bras et que tu ne contrôleras plus rien... Je parie que t'as toujours rêvé d'avoir des pouvoirs magiques quand t'étais p'tit hein.

Violette releva les yeux, comme un visage qui jaillit de l'eau pour inspirer une bouffée d'air, comme un retour à la réalité. Le garçon la dévisageait, complètement interloqué. Aurait-elle pensé tout fort ?

[C'est un peu nul, désolée]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eden-elementalistes.forums-rpg.com
Joshua Kallevik
Elémentaliste Feu
Elémentaliste Feu
avatar


Messages : 28


Feuille de personnage
Element/Spécialisation : Feu / Simple
Rang / Profession: Arbitre
Relations:

MessageSujet: Re: A new beginning [Pv Violette Delilah]   Jeu 10 Juin - 4:45

[Bah, ça arrive ^^ Et ouais, j'ai fais comme si elle avait dit ce qu'elle pensait; j'espère bien que c'était ce que je devais en comprendre... ><]

Incompréhension. Confusion. Voilà ce qu’il ressentait en cet instant. Dévisageant l’infirmière devant lui, l’air plus qu’interrogateur, il eut besoin de tout son self control pour éviter de dire quelque chose qu’il aurait put regretter par la suite; ce n‘était pas l‘envie qui manquait, et il faillit bien lui balancer l‘une de ses répliques cinglantes, acides, en plein visage. Cette fille, Sarah Connor - s’agissait-il seulement de son vrai nom? - venait du lui débiter un tas d’inepties, de non sens; c’est à peine s’il arrivait à saisir de quoi elle lui parlait. Des robots? L’Eden? Une île volante? Élémentaliste? C’était à n’y plus rien comprendre. Clignant des yeux, il secoua légèrement la tête, comme pour se remettre les idées en place. Elle devait être folle; c’était la seule explication plausible à tout ce qu’elle venait de raconter. Il avait à faire à un être dérangé, une psychotique évadée de l’aile des soins psychiatrique de cet hôpital. Qu’est-ce que cela pouvait être d’autre?

Et pourtant... Elle ne semblait pas être folle, au contraire. Même si, lorsqu’elle avait parlé, elle n’avait pas donné l’impression de véritablement avoir conscience de ce qu’elle disait, elle semblait tellement convaincue, tout cela paraissait tellement... vrai. ’’Impossible’’ se dit-il intérieurement, plissant légèrement les yeux alors qu’il la fixait. ’’Ce genre de choses n’existent pas, ou à tout le moins, pas ailleurs que dans l’esprit délirant d’une fille dérangée’’. Peut-être quelqu’un d’autre y aurait-il cru, mais pas lui; cela ne servait à rien de perdre son temps à rêver à des choses qui ne se pouvaient pas, qui n’arriveraient jamais. Pourquoi donc le faire? On y gagnait jamais rien.

-
Mh... Vous êtes sûr que vous allez bien...? fit-il en lui souriant gentiment. Vous savez, ce n‘est pas possible, tout ça...

C’était à tout le moins ce que la partie rationnelle de son cerveau lui criait. Des élémentalistes vivant dans une île volante... Et il en ferait parti. ‘’Ouais, c’est ça, à d’autres...’’ Il ne savait pas du tout ce qu’il faisait ici, mais il était certain, il ne souhaitait maintenant plus que partir; principalement si c’était pour se faire dire ce genre de choses. Son regard se posant une nouvelle fois sur la porte fermée à clef derrière l’infirmière, il se demanda rapidement quelle était ses chances de réussite s’il essayait de la forcer d’une manière ou d’une autre. Bien minces, assurément... Inexistantes, même, probablement. Mais peut-être que tout cela n’était en fait qu’une plaisanterie, de très mauvais goût, à n’en pas douter, mais rien de plus. Peut-être... Ou peut-être pas... Le fait est qu’il n’en avait, justement, pas la moindre idée.

-
C’est une blague, n’est-ce pas? continua l’adolescent d’une voix presque douce, résistant à l’envie de lui cracher ses mots à la figure. Parce que ce n’est pas drôle...

Il n’avait sincèrement pas la tête à cela; qu’elle cesse son jeu ridicule et qu’elle lui réponde une bonne fois pour toute. ’’Pour qui elle se prend, celle-là...’’ pensa-t-il, plus qu’exaspéré. Mais, malgré tout, quelque part, au plus profond de lui, il avait presque envie d’y croire. Juste pour une fois. ‘’Ah, croire... perte de temps...’’ se dit-il d’un ton cinglant. Pourtant... Si cela pouvait s’avérer vrai, si tout n’étaient pas que mensonges, illusions, chimères inventés pour il ne savait trop quelles raisons tordues, s’il était vraiment ailleurs, dans un endroit où il pourrait tirer un trait sur sa vie passée... Oui, peut-être pouvait-il se permettre d’y croire. Une seule fois. Et advienne que pourra.

Un élémentaliste... Il n’avait jamais cru à la magie. Enfin, pas vraiment. Plus jeune, peut-être, quand on avait assez d’imagination pour ça, qu’on ne connaît rien de la vie et qu’on est prêt à avaler n’importe quoi. Mais plus maintenant. Les quatre éléments... Cela se pouvait-il? Et si, oui, quel pouvait bien être le sien? Il avait la vague impression que si elle disait la vérité, il n’allait pas tarder à le savoir. L’eau, le feu, l’air, la terre... L’un d’entre eux pouvaient-ils réellement le représenter? Oui, non, peut-être... ‘’Arrête de te faire des idées...’’ maugréa-t-il dans son for intérieur. ‘’Plus on espère, et plus on tombe de haut. Toujours...’’

Puis, levant une nouvelle fois ses yeux vers la jeune femme en face de lui, en voyant son air qu’il aurait pu qualifier de sérieux, il décida que oui, il pouvait lui donner le bénéfice du doute. Cette fois-ci.

-
Mais enfin... Vous êtes sérieuse...? demanda l’adolescent, son sourire n’ayant toujours pas quitté son visage, malgré le fait qu’il la dévisageait d’un air presque critique.

Presque froid. Calculateur. Comme attendant qu’elle confirme ses dires, ou encore qu’elle lui annonce que tout cela n’était qu’une puérile mascarade. De toute façon, il avait l’impression que peu importe ce qu’elle allait lui dire, il n’allait pas être surprit. Enfin, pas vraiment... Oui... Qui vivra verra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: A new beginning [Pv Violette Delilah]   

Revenir en haut Aller en bas
 

A new beginning [Pv Violette Delilah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eden :: ~ Ile Principale ~ :: Hôpital-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit