Eden

Forum en reconstruction ailleurs. Ne pas s'inscrire, s'il vous plait.
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Texas Askeïn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Texas Askeïn
Elémentaliste Terre
Elémentaliste Terre
avatar


Messages : 50


Feuille de personnage
Element/Spécialisation : Terre spécialisé Poison
Rang / Profession: Chef des Mysterious Wolves
Relations:

MessageSujet: Texas Askeïn   Jeu 20 Mai - 16:34

Texas Askeïn
Texas Askeïn




Surnom : Tex'
Age : 20 ans
Origine : Anglo-russe
Orientation sexuelle : Bi'

Rang : Chef des Mysterious Wolves
Type d'élémentaire : Terre
Clan : Mysterious Wolves




~ Devant un miroir ~


    Une grande silhouette longiforme, frêle, à l'apparence fragile. Le genre de type qui se faisait dispenser pendant les cours de rugby. C'est Texas. Un jeune garçon d'une vingtaine d'année, aux traits secs et au teint blafard qui a néanmoins reprit quelque couleurs depuis son arrivée sur l'île. Car sa vie à Eden aura au moins eu l'avantage de modifier sa constitution. L'activité sans relâche regonfla ses muscles qui ne lui donnent désormais certes pas l'allure d'un athlète mais une carrure résonnable.
    Ses longs cheveux d'un noir corbeau quant à eux, par force des choses, poussèrent pour lui tomber nonchalement jusqu'au dessous des épaules. Une crinière fine, presque huileuse lui entoure la tête et lui barre la moitié du front en une frange désinvolte.
    Ses yeux verts toujours en éveils fixe le monde et ses habitants avec l'air de penser à toutes les déroutes qui pourraient leur arriver, ce qui donne à son regard une intonation triste et rebelle.
    L'écho de sa voix lui apparait grave, voix d'un jeune homme mûr. Texas parle peu, ce qui a finit par la rendre rauque. Mais cette voix caverneuse, quand elle parle, sait ce qu'elle dit.


~ En face de toi ~


" Shut up, boy !"
    Texas est silencieux, il n'y rien à dire la dessus. Il ne parle pas, sinon peu. A vrai dire, le jeune homme n'a pas été habitué à donner son avis dès sa plus tendre enfance, et la communication n'est pas véritablement son point fort. Si on lui avait dit, lors de son arrivée sur Eden, qu'un jour il serait à la tête de son clan, il n'y aurait sans doute pas cru. Pourtant, bien que discret, Texas s'efforce de conduire les Mysterious Wolves vers la réussite. Il a apprit au fil de ses quatre années passées à Eden que la parole est ephémère mais que les actes, eux, restent éternellement gravés dans les mémoires.

" You can trust me, you know"
    On peux bien trouver de nombreux défauts à ce grand gaillard muet, il n'en reste pas moins que la confiance le connait. Confiance en amitié. Confident, si vous voulez, vous pouvez tout dire à Texas. De toute façon, c'est à peine s'il semble vous écouter avec son regard perdu dans le vague et son éternel mutisme. Pourtant il comprend, seulement qu'il console assez maladroitement. Confiance en secret. Parce qu'un secret, ou une parole donnée, c'est sacré. Question d'honneur, honneur très présent dans la vie de Texas. Il ne ment pas. Sinon mal. Et quand il dit quelque chose, le jeune homme le fait à moins que cela ne soit impossible. Et encore, il n'a pas la même définition d'impossible que ses compatriotes Mysterious Wolves. Confiance en l'avenir. Texas pense qu'on peux sortir d'Eden, et depuis son arrivée, il s'y acharne obstinément. Il est certain de pouvoir trouver un moyen de s'évader de ce qu'il appelle "cette prison doré". Confiance en lui ? Oui. Il connait ses limites, sait jusqu'où il peux aller et doute rarement de ses capacités.

"Where I am ?"
    La question qu'il se pose depuis ses tout débuts à Eden. Où sont ils ? Pourquoi sont ils ici ? Qu'attends-t-on d'eux ? Car, il en est sûr, on ne les garde pas ici juste pour faire joli. S'il est devenu chef de clan, d'ailleurs, c'est en partie pour pouvoir inciter les autres à le suivre à travers les murailles d'Eden. Car qu'est-ce qu'Eden ? Les robots disent que c'est une île dans le ciel. Texas, lui, est persuadé qu'il s'agit d'une sorte de rêve, d'un coma artificiel testé sur eux par une bande de scientifiques. Alors il cherche des pistes, fouille des indices, enfin n'importe quoi qui pourrait le conforter dans son idée. Car Texas est têtu et ne change que rarement d'avis. Buté, obtus. Il n'aime pas avoir tort et se plait à prouver qu'il a toujours raison. Ce qui n'est pas toujours le cas.

" And them ?"
    Et eux ? Eux, les autres ? Texas a du mal à communiquer mais il fait des efforts. Il ne rit pas souvent, mais sait reconnaître la bonté et l'attention qu'on lui porte. Ses sourires sont rares mais le ton de sa voix sait devenir plus amical envers les membres de son clan. Il se sent responsable d'eux, et les aime, bien qu'il ne le leur avourais pas en face à face. Le jeune homme pourrait prendre des risques fous pour les Mysterious Wolves, car pour lui, ils sont un peu comme "une grande famille". Face aux inconnus en revenche, Texas peut paraître brusque et bourru mais il ne le reste jamais bien longtemps. Il lui arrive de partir loin devant, quelques heures, pour apprécier sa solitude, mais il revient toujours au Clan. Et en ce qui concerne les sentiments amoureux, Texas est très partagé et avec lui, tout va extrémement lentement.



    Qualités : Confiant, Perspicace, Stratégique, Courageux, Volontaire
    Défauts : Laconique, Possessif, Maladroit en matière de sentiment, Têtu, Imprévisible


~ Derrière lui ~


" Ca vous regarde ? Hein ? Qu'est-ce que vous pouvez bien en avoir à faire de mon histoire après tout ? Vous avez la vôtre... Elle ne vous suffit pas ? Rho, ça va, c'est pas la peine de me regarder avec cette tête de merlan frit. De toute façon, j'ai pas le choix, pas vrai ? Ecoutez bien alors, parce que mon histoire à moi, je ne la dirais qu'une seule fois. Ce n'est pas un conte de fée. Ce n'est pas un scénario à catastrophe non plus. Non. C'est mon histoire. La mienne. Et j'aimerais vous dire qu'elle ne vous concerne pas. Mais bon...

    Alors... Tout commence un 2 Décembre, une nuit d'hiver froide. Il neigeait, comme il neige souvent à cette période de l'année. D'épais flocons blanc voltigeaient dans le ciel, pour retomber sur le sol où ils lui faisaient un épais manteau de poudreuse, ou pour s'écraser sur la vitre d'un manoir anglais, perdu en rase campagne. Ce manoir à l'aspect lugubre, éclairé par le halo de la lune d'hiver, c'est chez moi. Ma maison. Ce soir là, l'intérieur y était calme, seulement agité par des cris qui venaient de l'étage. Des plaintes déchirantes, qui venaient d'une chambre du premier. Trois personnes étaient regroupées autour d'un lit, et sur ce lit, une femme s'acharnait à faire sortir de son corps, le petit être que j'étais alors. Cette femme, c'est Maman. L'être, c'est Moi. A côté du lit, il y a aussi Papa, le Médecin et l'Infirmière. Et c'est tout. Je n'ai pas connu l'odeur d'aniseptique de l'hopital, ni les murs blancs, ni les plaintes des autres patients. Non. Moi j'ai juste eu droit à Papa et Maman, et la chambre de tapisserie verte. Maman ne me parle pas souvent de ma naissance, et je ne la connais que par les bribes d'informations qu'elle me fournit au cours de nos conversations. Donc c'est tout ce que je vous dirais. Je vous épargnerais les détails, de Papa tremblant en voyant son fils, la chair de sa chair sortir ainsi du ventre de sa femme, ni de Maman qu'on faillit perdre, car elle n'était pas faîte pour porter un enfant, ni des registres qu'ils n'allèrent pas remplir à la mairie. Cela ne vaux pas la peine d'être raconté. Je sais seulement que ni Maman, ni Papa ne me déclarèrent. Aux yeux de tous, je n'existais pas. Texas Askeïn n'était personne.


Chuuut ! La ferme ! Ouais, je m'appelle Texas et c'est comme ça. Tu crois franchement que Rose, c'est mieux ? Non. Y en a bien qui s'appelle Violette, Lila, Marguerite ou Dakota. Alors pourquoi pas Texas, hein ? Non je ne sais pas ce qu'ils avaient en tête. Mais ça va. Je crois. De toute façon, j'aime bien mon prénom comme ça. Et c'est tout. Alors boucle là sinon je ne continurais pas mon histoire.

    J'en étais à...ma naissance. Pas interessant. Après, je ne me souviens plus trop de rien, jusqu'à mes sept ans. Papa et Maman étaient des scientifiques. De grands scientifiques. Ils faisaient des recherches sur la psychologie enfantine. Au début, ces recherches, ils les faisaient en Russie. Mais comme le gouvernement de là bas, ne comprenait pas où ils voulaient en venir, ils ont décidés d'aller en Angleterre. Je suis né en Angleterre, j'ai grandis en Angleterre. Et eux, ils ont continués leurs recherches. Sur moi, en partie. Oh, c'est rien. C'était pas bien grave après tout. Juste un brin de psychologie. Ca n'allait pas me tuer. Ils avaient des projets mes parents. De grands projets. Ils voulaient faire des découvertes, ils voulaient que le nom Askeïn soit gravé dans l'histoire. Et moi, en plus d'être leur fils, j'étais aussi, un peu comme leur cobaye. Il n'y a rien eu de dramatique, pas de sang, pas de larme. Juste plus de son. Pendant quatre ans. Je n'ai pas entendu un mot pendant quatre ans. Ils ne parlaient pas en ma présence, ils n'invitaient personne à la maison et je ne sortais jamais. Alors, j'ai vécu dans le silence. Il n'y avait pas de limites aux choses, je voyais tout mais je ne les entendais pas. Il n'y avait pas de distinctions entre moi et le monde. C'était beau. C'était grand. Et puis au bout de quatre ans, ils ont commencés à parler. J'ai du apprendre le nom des choses. C'est difficile. Est-ce que lorsque vous dite le mot "rire" vous entendez l'éclat mélodieux d'une voix pleine de bonheur ? Non. Les mots sont des limites. Des prisons. La maison aussi était une prison. Pas le droit de sortir ailleurs que dans le jardin. Et du jardin, on n'avait pas vue sur autre chose que les grilles noires qui délimitaient la maison. Et derrière les grilles, la campagne, les arbres, les animaux. Rien d'autre.


Non, ce n'était pas triste. Arrête. Ils étaient juste un peu timbrés sur les bords, mais ce n'était pas triste. Je n'ai jamais bien compris le but de leur recherche. Je ne sais même pas si je suis une réussite ou un échec. C'était pas le genre de chose dont on parlait à table, tu vois ? Tant pis. Maintenant je m'en fiche. Ici, c'est bien, sinon mieux. Il y a pleins de trucs à voir ici. C'est pas une mauvaise chose qu'on nous ai enlevé finallement...Bah si, je les regrette un peu quand même. Et puis il n'y avait pas qu'eux. J'ai eu des frères et soeurs aussi.

    Sept ans après moi, il y a eu Pâris. Encore un garçon. Je ne sais pas quel était leur but, mais je me souviens que Papa et Maman cédaient à tous ses caprices. Pâris était roi dans la maison, tout le monde lui obéissait. On ne se parlait pas beaucoup. Mes parents mettait cela sur le compte d'une trop grande différence d'âge mais au fond, il m'énervait. Bien sûr, nous avons tout de même fini par nous entendre. De toute façon, nous n'avions pas trop le choix. Je me souviens de Maman qui nous a apprit à lire et du Professeur qui venait de temps à autre nous donner une leçon de mathématiques. Nous ne pouvions toujours pas sortir de la maison. Jamais. Et il n'y avait pas beaucoup de monde qui y entrait, dans cette maison, d'ailleurs. Je ne sais pas pourquoi. Papa et Maman ne voulaient pas que nous rencontrions des gens. Juste après Pâris, j'ai eu une petite soeur, Prunelle. Prunelle était douce et calme et aimait voir les choses dans leur perfection. Prunelle ne voulait que la perfection. Elle était maniaque, mais quand on oubliait ce côté de son caractère, c'était une petite personne des plus charmantes. Après Prunelle, Papa et Maman adoptèrent Harmonie. Une toute petite fille. Adoptée. Nous la considérions tous comme notre petite soeur et je crois qu'elle s'épanouie au sein de notre petite famille. Nous ne sortions toujours pas, mais nous étions heureux tous les quatre. J'étais le plus âgé et je gérais un peu tout le monde, je me souviens.
    A quatorze ans, je fis un premier trimestre au collège. Ce fut difficile. Déjà, il y avait l'animation, les bruits, les autres. Les autres que je ne connaissais pas, les autres qui ne me connaissait pas non plus mais qui n'en avait rien à faire. Papa me déposait de la voiture, le matin, juste devant la grille et attendait que j'entre. Puis il revennait me chercher, toujours devant cette grille et nous revennions à la Maison. Certains jours, je ne venais que le matin. Parfois, je m'absentais pendant plusieurs semaines. Je ne suis resté qu'un trimestre, et puis je n'y suis plus retourné. Un précépteur venait juste régulièremment me faire des cours, comme ça tout allait bien. Je n'aimais pas le monde, je n'aimais pas les autres.
    Et puis, j'ai eu seize ans. Un soir, je me suis endormis dans mon lit. Et le matin je me suis réveillé à l'hôpital d'Eden. A partir de là, ce n'est plus la peine que je raconte comment je vous ai découvert, mes camarades !Je vous laisse imaginer le choc que m'ont fait vos figures qui m'observaient avec curiosité. Au début, je n'ai pas parlé, confiné dans ma crainte de ce nouveau monde. Et puis, le temps passant, j'ai repris la parole et appris à gérer les nouveaux pouvoirs qui s'offraient à moi. J'ai appris à connaître les Mysterious Wolves. J'ai fait des erreurs, j'ai connus des échecs, des disputes, des combats. Mais j'ai progressé. J'ai appris à aimer, à rire, à ne plus craindre l'inconnu. Et quand Sean à disparut, j'ai pris sa suite. Et désormais, désormais je suis là pour vous mes amis Mysterious Wolves. Un jour, nous sortirons ! Je vous le promets, nous partirons ! Ensemble !


~ Sous le pseudonyme ~


    Moi ? Moi c'est Cléa. Mais vous pouvez m'appelez de mes surnoms : Choupinou, LIM ou Porte-Clefs. Dans la vie, y a pleins de choses que j'aime bien (le nutellaa I love you ) et que j'aime pas ( naaan ma prof de latin ! pale ). J'ai treize toutes petites années sur ma tête et l'année prochaine, je passe en Seconde. Donc à la fin de l'année, là, j'ai le Brevet et un Test pour passer dans la Seconde Turbo que propose mon établissement (la classe des gens intelligents en gros, lol), donc fin Juin, je risque de plus trop être là pour bosser mes exams...Hmm...Ah ! Je fais du théâtre avec le collège ! C'est pour ça que jusqu'au 27 Juin, je ne serais pas super présente (bah oui, j'vous fais déjà la liste de mes absences xD) Et je suis scoute, du moins, caravelle pour ceux qui voient ce que c'est. Alors pareil, je préviens dès maintenant que je ne serais pas là TOUT le mois de Juillet pour mon super camp d'été. Camping sauvage + 537 kilomètres à vélo, on veux faire Paris-Bordeaux pour rejoindre le Jamboree (rassemblement de tous les scouts de France pour ceux qui ne connaissent pas). Pffiou... Sinon, bah je suis là quasi tout le temps. Mais bon, hein, je ne suis pas une nolife qui passe sa vie derrière un écran, hein ? M'enfin, je suis toujours là tant qu'on a besoin de moi. C'est ce qu'il faut retenir.
    J'ai connu le forum par Violette, sur SOS Rpg, quand elle a demandé une recherche d'admin et euh...bah, c'est tout. Bien sûr que je l'aime bien puisque j'ai même décidé de l'aider ! Vous allez voir que la version 2 est génialissime !
    Ah, et pis, j'adore les mésanges bleues Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Violette Delilah
Elémentaliste Air
Elémentaliste Air
avatar


Messages : 969


Feuille de personnage
Element/Spécialisation : Air/Simple
Rang / Profession: Coureuse
Relations:

MessageSujet: Re: Texas Askeïn   Sam 22 Mai - 20:26

Hello Cléa !
Vu qu'Elliot Thomas n'est plus parmi nous, je pensais tout simplement supprimer le personnage de Sean qu'elle avait créé pour son perso mais finalement c'est pas mal de dire qu'il a disparu Wink
Donc contente de découvrir ce que t'as fais du nouveau chef des MW et puis heureuse qu'il soit enfin joué aussi Smile
Bref, je file mettre ta fiche dans les validées :p

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://eden-elementalistes.forums-rpg.com
 

Texas Askeïn

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eden :: ~ Le Commencement ~ :: Grimoire des Présentations :: Présentations Validées-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit