Eden

Forum en reconstruction ailleurs. Ne pas s'inscrire, s'il vous plait.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Allumer le feu ... de l'amitié [PV' Zachary]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Amelia Oulianov
Elémentaliste Eau
Elémentaliste Eau
avatar


Messages : 26


Feuille de personnage
Element/Spécialisation : Eau/Glace
Rang / Profession: Bras Droit des Black Tigers
Relations:

MessageSujet: Allumer le feu ... de l'amitié [PV' Zachary]   Sam 5 Juin - 1:38

Le soleil, astre lumineux gouvernant le ciel. Sa lumière nous illumine de bienveillance, enfin techniquement c’est une connerie comme ça, pour ma part, c’est juste une boule de feu autour de laquelle gravite notre monde tel un coucou sur son ressort. Néanmoins, il y’avais deux points positifs avec cette chose. La première, c’est que l’astre laissait place à la lune, qui était bien plus belle que lui, la deuxième c’était d’assister à son départ.

Passage réjouissant a mes yeux, car assister au coucher du soleil, signifiait aussi lui donner une utilité particulière, la seule qu’il pouvait réellement avoir a mes yeux. Vous savez, ce qu’il y’a de beau lors du crépuscule ? C’est la couleur de l’étoile mère avant que l’horizon ne l’engloutisse. Passant de la couleur jaune vomi à celle d’orange rouge. Passant également de la boule lumineuse qui gouverne les cieux à un vulgaire globe qui est condamné à disparaitre de la surface pendant quelques heures, de quoi faire tomber ce truc de son piédestal.

Enfin j’arrivai au pied de la côte, le point parfait pour contempler le soleil ployer sous ma personne, quelle sensation agréable que de se sentir plus important que cette chose, une sorte de libération, un sentiment de supériorité tel qu’on a l’impression de dominer tout le monde. J’aimais ça, ouais, même plus que ça, c’était comme une drogue, procurant un effet atrocement bon, mais donnant l’envie d’y assister en permanence. Pour arranger le coup et profiter au maximum de ce spectacle, je me fis apparaitre un petit banc de glace, pour y déposer mon divin popotin. Lorsque je remarquai que les rayons de l’astre se reflétaient dans ma glace, procurant un effet lumineux relativement joli, je me mis dans la tête une idée farfelue : voir ce que cela pouvait donner sur une fleur faite de cette même glace. Oui, mon art préféré pris le pas sur mon envie de regarder l’astre se faire doucement manger et disparaitre. Je me relevai, éclatant d’une poigne sinistre mon siège, et tendit à nouveau la main pour concentrer mon énergie en un point précis.

Une fine tige de glace jaillit de son support rocailleux, ainsi se forma la plus belle rose que j’avais jamais produite jusqu'à maintenant. Je m’épatais moi-même sur ce coup là, j’avais fait la plus belle, la plus parfaite, la plus apte à me correspondre, et en plus de ça, son éclat était affreusement parfait. Effectivement, en y regardant de plus près, la glace jusqu’alors semi-transparente légèrement bleutée était rouge orangée, telle une fleur de feu gelé, prisonnier pour l’éternité de sa prison de givre. Si j’avais eu un appareil photo, je crois que j’en aurais fait le nouveau trophée de ma table de chevet, a n’en point douter, sa perfection égalais presque la mienne.

Me vint alors un mini coup de barre, probablement conduit par l’utilisation brutale de mon pouvoir, un genre de tiraillement dans le bras, qui me fit m’assoir sur un siège tout autre, une réplique plus petite de ma précédente création, située à sa gauche, au bord de la côte. Je venais de baptiser ma rose comme étant une « Rose du soleil couchant » Oui, c’est peut original, mais j’étais prête à mordre le premier qui oserait venir la critiquer. Autant dire tout de suite qu’il fallait mieux la fermer, sous peine de chopper un coup de froid direct et sans pitié.

M’enfin, comme partout je sais qu’il y’aurait quelqu’un pour dénigrer ma passion, si ce n’est pas aujourd’hui, ça serait demain, et j’en avais absolument rien à faire, car la sentence serait la même. A moins d’avoir en face de moi quelqu’un que je jugerais meilleur, il était hors de question d’entendre une seule remarque désobligeante sur la fleur que je chérissais tant.
Je m’accotai au dossier de ma chaise improvisée, fermant les yeux quelques instants, semblant m’assoupir, avec bonheur devant la plus belle rose cristalline de toute l’île, ma fierté de la soirée.
Que dis-je, elle était mon enfant, née de mon amour, vivant de lui et elle s’éteindra avec lui, le jour ou j’en aurais décidé autrement.


Dernière édition par Amelia Oulianov le Dim 6 Juin - 22:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zachary Wolf
Elémentaliste Feu
Elémentaliste Feu
avatar


Messages : 62


Feuille de personnage
Element/Spécialisation : Feu/Simple
Rang / Profession:
Relations:

MessageSujet: Re: Allumer le feu ... de l'amitié [PV' Zachary]   Dim 6 Juin - 0:23

Cette après midi là, Zachary l’avait passé dans le lac enflammé histoire de s’entrainer un peu. Quoi que fatigué, il avait encore largement le temps d’aller se promener avant de rentrer au dortoir. Après moult réflexion, il se décida enfin d’aller sur les côtes de l’île principale. Il savait très bien que c’était un peu loin, mais avec les transporteurs ce n’était pas tant que cela un problème. De plus, il aimait bien aller admirer la vue magnifique depuis les hauteurs, sentir la brise sur ses joues, c’était vraiment agréable ! Il se dépêcha pour pouvoir profiter du couché de Soleil.

Une fois arrivé, il se dit qu'il avait bien fait de venir. Il marcha tranquillement tout en admirant le ciel… Quel spectacle ! Il y avait des nuages en dégradé du jaune à l’orange, puis de l’orange au rouge. Le Soleil, lui, allait se coucher et ainsi le cache-cache avec la Lune continuait comme chaque soir, inlassablement et ce jusqu’à la fin des temps.

Il finit par arriver tout en hauteur. Il resta debout, sucette dans la bouche, à admirer le ciel. La brise était agréable et faisait virevolter ses cheveux. Pour profiter pleinement du spectacle, il enleva ses larges lunettes de soleil noir pour les mettre dans la poche intérieur de sa veste sans manche. Elle était bleu très foncé et avait un col mao officier. Dans le bas du dos il y avait écrit en lettre doré « I can’t be tamed ». En dessous de sa veste, il avait un t-shirt sans manche blanc près du corps. Pour le bas, un pantalon noir brillant avec une ceinture à damier gris, et une pair de converse noir à lacet blanc aux pieds. Il portait aussi une pair de gant en cuir, toujours noir, qui faisait seulement les doigts un peu la paume et le haut de sa main.

Il décida de s’asseoir, sa jambe gauche replié en qui guise de reposoir pour son bras gauche et sa jambe droite complètement allongé sur le sol. Sa sucette finit, il prit le bâton et commença à le chauffer avant de la lancer dans les aires. Il s’envola sur quelques mètres avant de se consumer. Après l’avoir regarder, il ferma ses yeux et respira sereinement. Prenant le temps de savourer chaque bouffées d’oxygène. C’est alors qu’une chanson lui revint à l’esprit. Prenant une inspiration et ouvrant délicatement sa bouche, il se mit à chanter un bout de la dite chanson.

« Même s'il pleut, même s’il y a du vent. Pour les jours accablants et les nuits silencieuses. Même si c'est la fin du monde, je veux te montrer la fin du rêve… »

Il rouvrit les yeux.

« La fin du rêve ? Tu parles ! Quel rêve ? »

Cela dit, il soupirât.

C’est alors quand sortant son miroir de la poche de sa veste, pour s’assurer que sa coiffure était toujours en bonne forme, il s’aperçut que quelque chose de brillant se reflétait dedans. Tournant la tête pour voir d’où cela venait, il se leva et partit mener sa petite investigation. Descendant un chemin, à l’opposer de celui il avait prit pour venir, sur plusieurs mètres. Il finit par trouver la source de cette brillance. C’était le soleil qui faisait briller une statue de glace en forme de rose. Juste à coté était assise Amélia sur une chaise de glace également. Il avait une certaine sympathie pour elle, son côté froid ne le gêné pas le moindre du monde. Elle était belle et en plus il aimait son style vestimentaire. Amélia contemplait son œuvre. Zachary admira quelques instants la statue aussi, elle était vraiment bien réalisé et les roses était ses fleurs préféré de surcroit.
La demoiselle ne l’avait pas vue puisqu’il était arrivé par derrière. Il lui vint alors une idée… Il leva sa main tout en faisant apparaitre une petite flamme. L'approchant près de sa bouche, il souffla. C’est alors qu’après avoir vacillé, la flamme prit la forme de plusieurs petits papillons de feu qui s’envolèrent vers la rose. Ils tournoyaient autour et l’un deux, le plus grand, vint se poser juste sur le haut des pétales. La statue était illuminait de mille feux… Zachary avait fait en sorte que les papillons ne fasse pas fondre la rose.

« Привет ! C’est encore plus jolie comme ça, n’est-ce pas ? »

[Привет = Salut]


Dernière édition par Zachary Wolf le Dim 6 Juin - 22:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amelia Oulianov
Elémentaliste Eau
Elémentaliste Eau
avatar


Messages : 26


Feuille de personnage
Element/Spécialisation : Eau/Glace
Rang / Profession: Bras Droit des Black Tigers
Relations:

MessageSujet: Re: Allumer le feu ... de l'amitié [PV' Zachary]   Dim 6 Juin - 22:25

Zachary, un personnage jusqu’alors encore bien mystérieux a mes yeux. Je ne l’avais aperçu qu’a quatre ou cinq reprises sur l’ile et a nos réunions. Pour faire court, c’est un jeune ricain visiblement né avec une petite cuillère en argent dans la bouche, par conséquent il est très probable qu’il ai été pourri gâté et son égo équivalais la fréquence de son regard dans son petit miroir, armé de son peigne, guettant le moindre cheveu rebelle. Conclusion ? Un mec bien, à mes yeux en tout cas, et peu de gens étaient d’accord avec moi.

Il m’avait lancé un « salut » en russe sonnant atrocement faux de part son accent américain, m’enfin l’intention était là, et comme je l’aimais bien, je lui répondis d’un disgracieux « Hello » haché de mon accent russe. Il avait l’air relativement fatigué, j’imaginais qu’il passait encore du temps à s’entrainer sur la maitrise de son pouvoir, depuis le peu de temps qu’il était là, il avait fait des progrès considérables, même si il n’égalait pas encore les maîtres en la matière, ses progrès méritaient le respect. Peut être même que je lui aurais tiré mon chapeau si j’en avais eu un.

Et en plus de cela, qu’il était bel homme. La plupart des beau gosses de l’ile sont tous plus ou moins des cons, mais lui je le portais dans mon cœur, très franchement. Mais nos relations étaient plutôt froides, non je n’avais aucun lien dans tout ça, c’est surtout que nous n’avions jamais réellement parlés jusqu'à présent, ici était l’occasion d’approfondir ce début de relation. Forcée de constater que ces papillons de feu entraient dans le cadre de l’art dit parfait, j’applaudis un instant, avant de lui adresser ces quelques mots :


« - C’est très beau en effet, il est rare de voir la glace et le feu donner quelque chose d’aussi beau. »

La luminosité de la flamme se répercutait dans chaque recoin de la glace, provoquant un éclat encore plus beau que celui du soleil couchant. Je me demandais ce que cela donnerait en pleine nuit, malheureusement le couvre feu s’avérais être bien trop tôt, et ni lui ni moi ne risquerions de finir notre existence fracassés sur les rochers ou une connerie dans ce genre.
Je crois que nous étions faits pour bien nous entendre, autant nos caractères différaient en quelques points, mais nous étions, il me semble, tous deux amateurs d’art. D’ailleurs, je me demandais s’il avait une passion dans la musique ? Chanter ? Jouer du piano ? De la flute comme moi ? De la guitare peut être ? Non je ne le vois pas trop avec une guitare dans les mains. J’imagine qu’il aimait chanter, bizarrement c’est l’impression qui se dégageait de lui.

Ne sachant trop quoi faire si ce n’est de regarder sans cesse ma rose illuminée de flammes, je lui proposa amicalement de s’assoir, puis je lui dit, après que nous eûmes échangés quelques paroles sans importance :


« - Dis moi, une question me trotte dans l’esprit depuis un moment, mais tu t’intéresses à la musique ? Je ne t’ai jamais vu avec un instrument jusqu'à maintenant, et tu es un peu comme un fantôme au sein du clan en ce moment, d’ailleurs, tu fais quoi de tes journées ? D’habitude tout le monde passe son temps sur l’île principale, mais d’après les rumeurs, tu passerais tout ton temps sur Terra'Flamaë. »

A vrai dire, ma curiosité était motivée par bien plus qu’une recherche approfondie d’informations, mais ce mec me troublait un peu, je ne savais rien de lui, a part qu’il est plus jeune et qu’il est américain, qu’il maitrise le feu et que visiblement, on s’entendait bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zachary Wolf
Elémentaliste Feu
Elémentaliste Feu
avatar


Messages : 62


Feuille de personnage
Element/Spécialisation : Feu/Simple
Rang / Profession:
Relations:

MessageSujet: Re: Allumer le feu ... de l'amitié [PV' Zachary]   Mer 9 Juin - 16:58

Si la manière dont Zachary avait dit « Привет » était assez comique pour Amélia, sa façon de dire « Hello » n’en était pas moins amusante. Il fut d’ailleurs un peu déçu qu’elle ne semble pas étonné qu’il ait parlé russe.
La jeune femme lui proposa de s’asseoir et il en fut bien ravi. Pas spécialement du fait d’être à côté d’elle, bien qu’il fût content de pouvoir enrichir leur relation, mais du fait en lui-même de s’asseoir. La fatigue se faisant de plus en plus sentir ! C’était la première fois qu’il prenait place sur une chaise de glace, c’était pour ainsi dire… froid. Cela eu le mérite de le réveiller un peu.

Rumeur qu’elle disait ? Il ne put s’empêcher d’avoir un petit sourire satisfait à ce mot. Tout cela faisait partie de son plan. Si à l’époque du lycée, la réputation des parents suffisait pour se faire remarquer, ici, ce n’était pas le cas. Il avait donc intégré les Black Tiger, tout les membres étaient connue et respecté. Et même s’il lui arrivait d’être avec quelque membre du clan (au piano bar par exemple) dans le simple but d’être vue, en redoublant de charisme à chaque fois. Depuis un peu, il passait surtout son temps à s’entrainer. Se contentant de quelques apparitions publiques et lors des réunions. Après tout, sur Eden, il ne pouvait pas compter sur papa-maman pour le soutenir alors il fallait qu’il augmente sa capacité à maitriser le feu. Et sa non présence faisait donc visiblement parler de lui. Voila comment faire d’une pierre deux coup !

Après qu’Amélia lui eu posé ses questions, il la regarda droit dans les yeux en lui souriant. D’ordinaire, son visage aurait prit une expression surement de charmeur sur de lui, mais la fatigue allant, cela lui donnait un air touchant, voir fragile. Prenant sur lui-même à rassembler ses forces pour parler, il finit par lui répondre :

« Et bien, puisque tu me le demandes, en effet, je m’intéresse à la musique. Je chante, et sans vouloir me vanter, ce n’est pas mon genre voyons, je le fait bien. J’aimerai bien un jour faire une représentation au piano bar, ça serait sympa ! Et toi, tu chantes ou joue d’un instrument ? Et oui, je suis assez souvent là bas, mon pouvoir ne va pas évoluer tout seul, comme par enchantement ! Après, je suis quand même assez souvent dans l’île principal, c’est juste que tu me croises pas forcement. »

Une fois cela dit, il prit son miroir de sa poche. Il n’eut pas le temps de l’ouvrir qu’il se sentit tomber vers Amélia. Zachary eut juste le temps de se ressaisir et s’appuyer de la main gauche sur l'épaule droite d'Amélia, le miroir étant tombé sur sa robe, entre ses cuisses. On voyait une rayure sur le dessus du miroir et une inscription « Never Ever » en dessous de la dite rayure. Il se redressa confus et après s’être frotté les yeux :

« Oh… Excuse moi, je suis vraiment mort, je crois que j’ai abusé aujourd’hui ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amelia Oulianov
Elémentaliste Eau
Elémentaliste Eau
avatar


Messages : 26


Feuille de personnage
Element/Spécialisation : Eau/Glace
Rang / Profession: Bras Droit des Black Tigers
Relations:

MessageSujet: Re: Allumer le feu ... de l'amitié [PV' Zachary]   Dim 13 Juin - 17:37

Le chant, une aptitude qui au final ne m’étonnais pas. Je trouvais étrangement que cela lui collait affreusement bien. Je le connaissais très peu, mais suffisamment pour savoir qu’il avait un égo quasiment aussi gros que le mien. Un défaut qui pour nous deux n’en est plus un, il est devenu notre force. Je ne savais pas trop quel style de chanson il aimait, mais peu importe, car j’ai toujours pensé qu’on pouvait incorporer le son de la flûte dans n’importe quoi. En parlant de flûte, voilà qu’il me demandait quel instrument je jouais, tout en luttant contre sa fatigue. Il était craquant comme ça, un petit air fragile et adorable que je n’avais jamais vu sur son visage.

Comme je lavais déjà vu faire a maintes reprises, il sorti son miroir adoré, d’après ce que j’avais compris, c’était le seul objet a l’exception de son peigne qui avait « survécu » a l’arrivée sur Eden, puisque toute technologie devenait inutile ici. Il devait vraiment être très fatigué, car son outil lui échappa pour aller se réfugier sur mes jambes, et Zachary, dans un élan de rattrapage, agrippa mon épaule droite. Je lançai amicalement à son attention :


« - Tu m’as l’air vraiment fatigué, tu arrives encore a tenir debout comme ça ? J’imagine que tu sais que je n’ai pas l’habitude de jouer les protectrices, mais je te le dis quand même, si tu forces trop, tu n’avanceras jamais, j’en sais quelque chose, donc voilà. »

Je le laissai reprendre un semblant de force, l’aidant a se redresser et s’adosser a son siège de glace, froid certes, mais au moins il tiendrait debout. Du moins je l’espérais, car j’aimerai contempler notre œuvre un peu plus longtemps à ses côtés. Je décidai alors de rebondir sur sa précédente question, formant mon instrument favori dans la matière la plus resplendissante de l’ile. Je tendais ma flute vers Zachary, forcée de constater que le soleil avait le même effet que sur ma rose, je découvrais avec grand plaisir que je tenais entre mes douces mains l’instrument le plus beau de toute l’ile.

« - Le voilà, mon instrument est une flute traversière. Tu es la première personne à la voir, et probablement la seule, pour le moment. Je t’aurais bien joué un morceau mais en dehors de chansons assez mélancoliques, je ne connais que des berceuses … »

Je laissai échapper un petit rire malicieux, bien que je ne plaisantais pas tant que ça, le peu de morceaux que je n’avais pas inventés étaient tous assez tristes ou digne de figurer au top ten des chansons les plus soporifiques. Mais j’avoue ne pas être trop mauvaise pour faire des impros, alors peut être qu’un jour, nous nous retrouverions à faire un mini concert avec un accompagnement au piano-bar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zachary Wolf
Elémentaliste Feu
Elémentaliste Feu
avatar


Messages : 62


Feuille de personnage
Element/Spécialisation : Feu/Simple
Rang / Profession:
Relations:

MessageSujet: Re: Allumer le feu ... de l'amitié [PV' Zachary]   Jeu 19 Aoû - 20:08

La jeune demoiselle ne semblait pas s’être formalisée outre mesure du fait que Zach’ se soit agrippé à elle. Et puis, c’était indépendant de sa volonté ! C’était la première fois qu’ils se parlaient comme ça, seul à seul. Autant dire que Zach’ aurait préféré paraitre sous un jour bien meilleur.

- Tu m’as l’air vraiment fatigué, tu arrives encore a tenir debout comme ça ? J’imagine que tu sais que je n’ai pas l’habitude de jouer les protectrices, mais je te le dis quand même, si tu forces trop, tu n’avanceras jamais, j’en sais quelque chose, donc voilà.
- Tu as raison, excuse moi… Je veux pas t’embêter.

Amélia l’aida à se rassoir correctement sur le fauteuil de glace. Zachary ferma les yeux un temps, de manière à reprendre quelques forces, d’ailleurs, Amélia semblait attendre qu’il revienne à lui pour continuer. Pendant qu’il récupérait un peu, les papillons de feu retrouvaient leur intensité qu’ils avaient perdue durant la chute de Zach’.
Il finit par rouvrir ses yeux, assez vite pour ne pas ennuyer la jeune fille. Le miroir était toujours sur ses cuisses confortablement installé dans un pli de sa robe. Mais Zachary jugea peu convenable de le récupérer et Amélia, qui semblait ne plus y penser, fit apparaitre une flute traversière.

- Le voilà, mon instrument est une flute traversière. Tu es la première personne à la voir, et probablement la seule, pour le moment. Je t’aurais bien joué un morceau mais en dehors de chansons assez mélancoliques, je ne connais que des berceuses …
- Et bien, j’en suis honoré alors ! Un bien bel instrument en tout cas ! Ah, j’ai pas vraiment besoin de berceuse là ! lui répondit Zach’ en plaisantant.

Il agita la main pour faire apparaitre un autre papillon, plus grand et plus beau que les autres. Il volait gracieusement et de petites flammèches s’échappaient de ses ailes. Il passa devant Amélia puis virevolta autour de sa flute.

« Il faudra qu’on se fasse un duo un de ces quatre ! » lui lança-t-il en lui souriant avant d’adosser sa tête contre la chaise et regarder le ciel. Cela lui rappelait la première fois qu’il avait rencontré Diane. Lui et ses parents étaient arrivés un soir dans le manoir chartrain, dont la famille de Diane se servait comme maison secondaire, bien loin du tumulte de la vie parisienne. Les deux familles se connaissaient du fait que la mère de Zach’ était d’origine française et amie de fac avec celle de Diane. Poussé par ses parents, c’était donc dans le jardin que Zachary avait fait la connaissance de la fille qui sera, un temps du moins, l’amour de sa vie. Ne sachant quoi lui dire, il s’était assit sur le banc à côté d’elle et tout en regardant le couché du Soleil, lui avait dit :

« C’est magnifique non ? » Mais cette fois, c’était à Amélia qu’il parlait…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amelia Oulianov
Elémentaliste Eau
Elémentaliste Eau
avatar


Messages : 26


Feuille de personnage
Element/Spécialisation : Eau/Glace
Rang / Profession: Bras Droit des Black Tigers
Relations:

MessageSujet: Re: Allumer le feu ... de l'amitié [PV' Zachary]   Sam 28 Aoû - 20:18

« C’est magnifique non ? »

Magnifique, dix lettres qui résumaient à la perfection l’instant présent. Le coucher de soleil certes était magnifique, mais ce que je trouvais le plus magnifique c’était de partager un tel instant avec un ami, que dis-je, avec Zachary. Je venais à peine de lui parler, commençant tout juste à le connaitre, et encore, mais je ne sais pourquoi, il m’attirait. Je ne comprenais pas comment un si beau jeune homme pouvait rester seul, et profitant de la lumière procurée par sa dernière création pour briser mon instrument de glace et lancer la poudre cristallisée et rafraichissante tel un écran devant les rayons du soleil et des flammes. L’effet escompté eut lieu, un nuage de paillettes brillantes, tout simplement splendide, et je crois que Zachary avait apprécié aussi. Les possibilités de nos pouvoirs sont tout simplement infinies, et a nous deux nous avions rendu un couché de soleil simple comme un vrai tableau de maître.


« - Oui c’est magnifique, mais ce qui est encore plus magnifique, c’est de le contempler en bonne compagnie. Tu ne trouves pas ? »

Repensant également à la triste destinée qui attendait tout les élémentalistes passé l’âge de vingt six ans, je profitais de chaque jour restant, comme tous ceux dont l’âge approchait fatidiquement de la limite. Mais au moins, je partirais avec tout les bons souvenirs passés auprès des Black Tigers, et maintenant, ce coucher de Soleil aux côtés de Zachary, y prenais une place de choix. Un moment inoubliable que je voulais vivre pendant des heures, malheureusement pour nous, Eden avait des lois, et le couvre feu, n’était hélas pas la plus sympathique d’entre elles. J’en avais presque oublié que le miroir de mon cadet était encore calé dans les plis de ma robe, je le saisis donc, et posant mes doigts par hasard sur la gravure, je ne pus m’empêcher de la regarder et de lire : Never Ever. Cela titillait ma curiosité, lui tendant son objet, je ne pus m’empêcher de lui demander :

« - Dit moi, que signifie cette petite gravure juste ici ? »

Mes capacités en anglais étaient bien moindres que les siennes, et j’espérais qu’il me répondrait, non seulement pour satisfaire ma curiosité que de me rapprocher un peu plus de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zachary Wolf
Elémentaliste Feu
Elémentaliste Feu
avatar


Messages : 62


Feuille de personnage
Element/Spécialisation : Feu/Simple
Rang / Profession:
Relations:

MessageSujet: Re: Allumer le feu ... de l'amitié [PV' Zachary]   Lun 30 Aoû - 16:35

Amélia brisa sa flute pour en faire de la poussière de glace et ainsi saupoudrer le tout sur sa rose de glace où voltiger toujours les papillons de feux. Il se produit donc, par reflet, un rideau de paillette étincelante et magnifique.

Oui c’est magnifique, mais ce qui est encore plus magnifique, c’est de le contempler en bonne compagnie. Tu ne trouves pas ?
Certes, mais j'aurai préféré que tu me vois sous un jour meilleurs. Je n'ose imaginer la tête que je dois avoir avec la fatigue. Répondit le jeune Tigre sur le ton de la plaisanterie.


Zachary continuait à regarder les dernières paillettes tomber sur le sol en tachant de ne pas s'endormir quand Amélia lui rendit son miroir, qu'il rangea.

Dit moi, que signifie cette petite gravure juste ici ?
Oh, ça... Zachary soupira puis reprit, ça veut dire « plus jamais » avant y'avait écrit « I love you », « je t'aime ». Pour tout te dire, quand j'avais quatorze ans, j'ai rencontré une fille. Elle s'appelait Diane, c'était une française dont les parents étaient ami avec les miens. Je l'avais rencontré quand nous étions partie chez eux pour quelques jours. On est vite devenue ami, si bien que je resta deux semaines de plus chez elle alors que mes parents rentraient dans l'Upper East Side. Bref, on s'est vite attaché l'un à l'autre quoi. Elle était mon premier amour et moi le sien. Par la suite, on se voyait le plus souvent possible, se parlait sur msn. C'est elle qui m'a offert ce miroir. Cela a duré sept mois, jusqu'à ce que son jet ait un accident en rentrant en France. Il y avait à bord, elle, sa mère et les deux pilotes, personne n'en réchappa. Je pense qu'il est inutile de préciser que cette nouvelle me terrassa. J'ai effacé le « je t'aime » pour un « plus jamais » pour symboliser le fait que je ne veux plus souffrir et par ricochet, ne plus me lier à quelqu'un.

Cela dit, il détourna un peu la tête avant de bailler. Il finit par ce lever et se détirer.

Enfin bref, je vais pas t'embêter avec mes histoires de cœur. Я так устал, ajouta-t-il en baillant une nouvelle. Je vais rentrer au dortoir moi. A dire vrai, j'aimerai que tu m'accompagnes si cela te gène pas, vue l'état où je suis...

Il concluant sa phrase avec un petit air gêné tout en inclinant légèrement sa tête sur le côté et se passa sa main droite dans ses cheveux de derrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Allumer le feu ... de l'amitié [PV' Zachary]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Allumer le feu ... de l'amitié [PV' Zachary]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eden :: ~ Ile Principale ~ :: Les Alentours :: Côtes-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit